Lantus de Sanofi-Aventis.Risque accru de cancer ??

Publié le par CAMPIONE

Risque accru de cancer ??

Interrogations sur l'antidiabétique Lantus de Sanofi-Aventis.

 

Y a deux millions de diabétiques en France et 50% utilisent insuline glargine .

Quatre études réalisées auprès de 300.000 diabétiques en Europe, et diffusées par l'Association européenne d'études sur le diabète (EASD), ne permettent pas d'exclure un lien entre l'antidiabétique Lantus, produit par Sanofi-Aventis, et un risque accru de cancer. Sur son site internet, l'EASD ajoute que ces études menées sur quatre "registres" (bases de données) en Allemagne, en Suède, en Ecosse et au Royaume-Uni sont "loin de permettre de tirer une conclusion" mais "soulignent la nécessité de poursuivre les recherches sur la question". Les études ont porté sur 127.031 patients en Allemagne, 114.841 sur en Suède, 49.197 en Ecosse et 10.067 au Royaume-Uni. Sanofi-Aventis, dont le titre a perdu 12,3% en deux jours, a déclaré vendredi que rien ne permettait d'établir une relation de causalité entre l'utilisation du Lantus et la survenue de tumeurs cancérigènes. "Sanofi-Aventis vient d'être informé de données issues de quatre registres, fondées sur le suivi rétrospectif de patients diabétiques. Les résultats de ces analyses ne permettent pas de conclure à une quelconque relation de causalité entre le traitement par Lantus (insuline glargine) et la survenue de tumeurs cancéreuses, ainsi que le soulignent les auteurs", a déclaré le groupe pharmaceutique dans un communiqué. "Les études cliniques, qui constituent la référence méthodologique, n'ont pas démontré d'association entre l'insuline glargine et la survenue de cancer", a ajouté le numéro quatre mondial de la pharmacie. Les registres sont des bases de données qui collectent des données cliniques sur des patients atteints d'une maladie. "Nous considérons que les résultats de ces registres ne sont pas concluants", a dit Sanofi-Aventis, rappelant que des données cliniques recueillies auprès de plus de 70.000 patients et des données de surveillance d'après commercialisation confirment la bonne tolérance du Lantus. Le groupe déclare en outre qu'il continuera de surveiller rigoureusement la sécurité de Lantus en collaboration avec les autorités de santé et les experts scientifiques. Sanofi-Aventis compte beaucoup sur le Lantus, dont de nombreux analystes estiment qu'il pourrait représenter sa deuxième plus forte vente cette année, afin de compenser la perte de vitesse de ses autres médicaments phare, Plavix et Lovenox, concurrencés par les produits génériques.

Publié dans info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article