Lessivage à Marseille 13 morts en 9 mois.

Publié le par CAMPIONE

Lessivage à Marseille 11 morts en 9 mois.

 


Quelques règlements de comptes dans la cité Phocéenne.

 

Le 28 janvier 2009.

Une transaction qui a mal tourné. C’est la piste que semblaient privilégier les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille au lendemain de la fusillade qui s’est produite dans les quartiers nord de la ville. Dans la nuit de lundi à mardi, peu après minuit, trois hommes ont été tués et deux autres blessés – dont l’un grièvement – par plusieurs personnes vraisemblablement armées d’une kalachnikov et de pistolets automatiques. Les tirs ont eu lieu sous un pont de la voie de chemin de fer passant par la gare de Sainte-Marthe.

Le 8 avril 2009.

Un homme d'une trentaine d'années, fiché au grand banditisme, a été tué par balles jeudi soir vers 19H30 à Marseille dans ce qui ressemble à un nouveau règlement de comptes entre bandes rivales.

Michel Filippi a été tué, alors qu'il circulait à deux roues, rue Sainte-Beaume, près de l'hôpital de la Timone - un axe très emprunté à cette heure de la journée. Le tueur à scooter qui l'a abattu était une femme, une première en France dans une affaire de règlement de comptes, selon les enquêteurs. La femme circulait sur un scooter piloté par un homme, selon les témoignages recueillis par la police. Elle a fait feu à cinq reprises avec un pistolet automatique 9 mm sur Michel Filippi, qui a été touché de trois balles.Selon les enquêteurs, l'assassinat pourrait être une réplique à l'attaque menée par un commando d'une dizaine d'hommes mardi soir contre le bar-restaurant des "Marroniers" à Marseille. L'attaque avait fait trois morts, dont Farid Berrhama, également fiché au grand banditisme pour trafic international de drogue. Quant à l'homme tué jeudi, Filippi, 38 ans, il avait été dans le passé condamné pour plusieurs hold-up.

 

Le 9 août 2009.

 

Les deux hommes visés, Samir Benzari, 24 ans, et Nabil Touareg, 29 ans, (qui avait déjà échappé à une tentative d'homicide), criblés de balles, sont décédés malgré leur prise en charge sur place par les marins-pompiers. Leur autopsie est prévue lundi à l'institut médico-légal (IML) de la Timone.

Le 19 août 2009.

Un homme de 28 ans a été tué par balles dans la nuit de vendredi à samedi lors d'un probable règlement de comptes dans une cité des quartiers Nord de Marseille, a-t-on appris de source proche de l'enquête.Selon les premiers éléments, l'individu connu pour plusieurs délits, dont des infractions à la législation sur les stupéfiants, aurait reçu des balles de gros calibre dans le dos et l'abdomen, en plein centre de la cité des Micocouliers (14ème) peu après minuit.

Alertés, les policiers ont retrouvé sur place huit douilles de 9mm tirées par un pistolet automatique. Le blessé qui s'était réfugié dans un immeuble, a été retrouvé à la suite d'un appel téléphonique de riverains. Il est décédé à 04H00 à l'hôpital de permanence ou il avait été transporté par les marins-pompiers.

Une importante somme d'argent a été saisie sur lui. Le parcours de la drogue dans cette cité avait été évoqué lors d'un précédent assassinat il y a quelques mois sur le parking d'un hôtel du quartier Saint-Antoine (15ème).

 

Le 25 septembre 2009.

 

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille, qui privilégie la piste d'un acte de représailles sur fond de banditisme.

Il s'agit du onzième règlement de comptes perpétré depuis le début de l'année dans la cité phocéenne. L'individu, âgé d'une cinquantaine d'années et "défavorablement connu des services de police" a été abattu, selon les premiers éléments de l'enquête, par au moins deux tireurs, trois selon des témoins, embusqués dans une voiture. Ils auraient fait feu sur l'homme alors qu'il regagnait son véhicule. Blessé, celui-ci a pris la fuite à pied mais s'est fait abattre dix mètres plus loin. Au total, il aurait reçu une vingtaine de balles. Les tireurs ont également lancé un engin incendiaire qui a mis le feu à deux voitures garées à proximité.Trois meurtres en moins d’une semaine.

 

Un total de 11 meurtres.

Publié dans info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

anonyme 20/11/2009 13:52


en corse ils en sont à 25 morts depuis le début de l'année 2009