DISPARITION DE JEAN FERRAT !!

Publié le par CAMPIONE

object width="425" height="344">



DISPARITION DE JEAN FERRAT

 

En cinquante ans de carrière, il a chanté d'une voix grave et douce l'idéal communiste, la fraternité et l'amour, s'insurgeant contre les utopies piétinées, l'injustice et la misère humaine. Jean Ferrat est mort hier.

Chanteur engagé, longtemps compagnon de route du Parti communiste, Jean Ferrat est décédé à l'âge de 79 ans, en Ardèche, région qui lui avait inspiré sa célèbre chanson La Montagne.

L'artiste est décédé vers 13 h 30 à l'hôpital d'Aubenas, à une quinzaine de kilomètres d'Antraigues-sur-Volane, son havre de paix, où il s'était installé en 1973 avec sa femme, la chanteuse Christine Sèvre, disparue en 1981.

« La France perd l'un de ses plus grands poètes, dans la lignée de Brassens, Brel et Ferré. Et pour l'Ardèche, c'est notre ambassadeur qui s'en va, c'est dramatique », a réagi le président socialiste du conseil général de l'Ardèche, Pascal Terrasse. Selon lui, le chanteur, souffrant d'un cancer depuis plusieurs années, « ne communiquait plus que par écrit » et ne se montrait « quasiment plus » depuis deux ans..

 « On ne guérit pas de son enfance », confiera-t-il plus tard. Il ne reniera jamais son admiration pour certains des combats du communisme : la lutte contre le nazisme, le colonialisme et l'argent roi. Sans jamais avoir pris la carte du PC, Jean Ferrat sera conseiller municipal (1970-1983) à la mairie communiste d'Antraigues, soutiendra la candidature de Georges Marchais pour la présidentielle de 1981. « Je n'ai jamais été un béni-oui-oui » du Parti communiste, tenait-il à préciser. Il a dénoncé l'invasion russe de la Tchécoslovaquie en 1968 et conspué en 1980 « les staliniens zélés » de « Prague à Budapest » qui « nous ont fait avaler des couleuvres », dans la chanson Bilan.

L'homme à la crinière blanche et aux moustaches généreuses s'était fait de plus en plus rare. Il n'a jamais tellement aimé la scène, « trop dure physiquement ».

Publié dans info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article