Journée internationale contre les violences faites aux femmes.

Publié le par CAMPIONE

Se sont des lâches !

 

 

 

Journée internationale contre les violences faites aux femmes.

 

Les violences conjugales ont causé en 2007 la mort de 166 femmes en France, soit une hausse de 30% par rapport à 2006 et près d'une victime tous les deux jours, apprend-on à l'occasion du lancement d'une campagne nationale d'information. Les violences conjugales ont causé en 2007 la mort de 166 femmes en France, en hausse de 30% par rapport à 2006, selon le secrétariat d'Etat à la Solidarité qui a lancé jeudi une campagne nationale d'information contre la violence faite aux femmes. En 2006, 137 femmes étaient décédées sous les coups de leur conjoint, selon la même source. Selon des chiffres de l'Observatoire national de la Délinquance (OND), 410.000 femmes ont déclaré avoir été victimes de violences physiques de la part d'un conjoint ou ex-conjoint en l'espace de deux ans, selon une enquête de victimisation portant sur 2005-2006.

L'OND estime par ailleurs, dans son rapport sur "la criminalité en France", à 130.000, le nombre de femmes victimes de viols sur les deux mêmes années, a souligné le secrétariat d'Etat. Ces chiffres ont été rendus publics pour appuyer une campagne nationale d'information qui vise à inciter les victimes ou les témoins, directs ou indirects, de ces violences à réagir et à les dénoncer. Intitulée "ne laissez pas la violence s'installer. Réagissez", elle se décline sous forme d'affiches dans la presse quotidienne et magazine, et de dépliants, brochures et affichettes qui seront distribuées à partir du 3 octobre. La Ville lance une nouvelle campagne à l'occasion de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes. Couples, proches, jeunes mais aussi élus sont concernés. La capitale n'échappe pas à la règle des violences conjugales. En 2008, 3174 "situations de violences au sein du couple" ont été déclarées à la police, une statistique désespérément stable d'une année à l'autre. Le taux de plainte pour violences au sein du couple étant évalué à 8%, entre 34000 et 38000 Parisiennes auraient donc été les victimes silencieuses des violences domestiques au cours de cette année.

Publié dans info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article