Situation cauchemardesque le séisme aurait fait Au moins 100 000 disparus.

Publié le par CAMPIONE

ac8d487-1-.jpg
Situation cauchemardesque le séisme aurait fait Au moins

100 000 disparus.

 

 

Des larmes, des cries les Haïtiens comptent leurs morts.

Une catastrophe effroyable. Aucun bilan n'était possible hier soir. Les autorités haïtiennes ont évoqué au moins 100 000 disparus sur l'île, l'habitat urbain précaire de la capitale Port-au-Prince, épicentre du séisme, laissait craindre un nombre beaucoup plus important de victimes.  Certaines rues sont jonchées de cadavres. La ville semble être tombée comme un château de cartes.

« Le Parlement s'est effondré. Des hôpitaux se sont effondrés. Certaines écoles sont remplies de cadavres », a affirmé le président René Préval au quotidien Miami Herald, appelant la communauté internationale à l'aide. Les pouvoirs publics et l'aide d'urgence ont passé la journée d'hier à mobiliser. L'ouverture, d'abord incertaine de l'aéroport, étant finalement acquise, les premiers avions ont décollé dès la mi-journée pour rejoindre l'île d'Hispaniola. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, n'a pas caché que le séisme exigerait un effort majeur des secours, promettant qu'il se rendrait sur place « dès que possible ». Le tremblement de terre a durement touché l'Onu, provoquant l'effondrement du quartier général de sa mission en Haïti. Entre 115 et 200 personnels expatriés de l'ONU seraient portés disparus, l'agence dénombrant dès hier 14 victimes, mais refusant de confirmer le décès de son chef de mission Hedi Annabi.

Parmi les Français, une cinquantaine de personnes sont recherchées activement parce qu'elles se trouvaient, lors du séisme, dans des zones particulièrement « détruites », a déclaré hier le ministre des Affaires étrangères. « 200 Français ont été regroupés à l'ambassade et la résidence » de l'ambassadeur, a aussi précisé Bernard Kouchner. Le réseau de télécommunications ayant été partiellement détruit, il était difficile, voire impossible, de joindre familles et amis, hier. L'inquiétude est donc vive parmi les Haïtiens de l'étranger ou parmi ceux qui comptent un membre de leur famille sur place.

Le ministère des Affaires étrangères a mis en place un numéro d'urgence pour les familles de Français vivant en Haïti 01 45 50 34 60.

 

Il faut aider Haïti !!!

Tous les dons sont les bienvenus sur les numéros de compte suivants: 000-0000041-41 (Caritas International, avec la mention "Haïti"), 000-0000029-29 (Médecins du Monde), 000-0000077-77 (Handicap International), 000-0000028-28 (Oxfam-Solidarité, avec la mention "9102 - Aide d'urgence Haïti") et 000-0000055-55 (UNICEF Belgique, avec la mention "SOS Haïti"). La Croix-rouge francophone a aussi ouvert un numéro de compte (000-0000016-16, avec la mention "Fonds d'urgence international").

Publié dans info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article